L’entretien d’embauche n’est pas un exercice anodin et chacun porte sur ses épaules une certaine pression : le candidat souhaite se présenter sous son meilleur jour et espère éveiller l’intérêt, le recruteur pour sa part doit réussir son recrutement et donc éviter de se tromper sur le choix du futur embauché.

Vous êtes en position de candidat et vous devez donc réussir votre entretien d’embauche. Pour cela, chaque phase doit être parfaitement maîtrisée. Il est un moment que beaucoup de candidats négligent et qui pourtant constitue un moment clef de l’entretien d’embauche : l’arrivée face au recruteur.

Celui-ci va, dans les premières secondes de votre rencontre, se faire une opinion, une première impression, qui va conditionner le début de votre échange, voire la totalité de l’entretien d’embauche. Vous devez donc impérativement gérer votre entrée en scène.

Vous devez en premier lieu gérer ce qui entre dans la sphère du langage non verbal : votre apparence vestimentaire, l’expression de votre visage, la manière dont vous vous déplacez, les signes que vous envoyez, votre attitude générale, etc. En d’autres termes, vous devez signifier que vous êtes satisfait d’être là, que vous êtes quelqu’un de positif, ouvert à la discussion, prêt à échanger avec le recruteur.

En second lieu, au moment où vous rencontrez le recruteur, vous devez exécuter la séquence suivante : vous avancer vers lui en étant souriant, lui tendre la main en le regardant dans les yeux et lui serrer la main en le remerciant de vous recevoir. Cette séquence est à la fois simple et efficace. Pourtant, certains candidats ne savent pas comment se comporter, quoi dire et par leur hésitation, introduisent d’emblée un malaise qui met en danger le démarrage de l’entretien d’embauche. En adoptant une attitude claire grâce à cette séquence, vous instaurez au contraire un climat favorable à votre échange.

Je vous conseille ensuite, pour briser la glace, de prendre l’initiative de la parole en faisant une remarque positive sur les locaux par exemple. Vous pouvez également repérer un élément dans le bureau du recruteur, comme une photo, qui vous permettrait d’entamer la conversation sur vos passions ou sur le sport si le sujet de la photo s’y prête. Bref, il est important de trouver un sujet relié à l’entreprise qui vous permette d’entamer la conversation, et de mettre ainsi en évidence votre capacité à créer rapidement du lien, ce qui intéresse bien sûr le recruteur. Je vous conseille enfin de terminer votre remarque par une question, ce qui permet de lancer la discussion et d’entamer de manière fluide votre entretien d’embauche.

Vous trouverez pages 111 à 118 de mon livre une explication détaillée de l’arrivée du candidat face au recruteur, notamment : les différents sujets pour briser la glace, comment gérer la poignée de main (pression, signification de l’orientation des paumes de la main, le geste idéal), comment enclencher positivement l’entretien d’embauche, exemples de mise en situation, etc.